ACTUALITÉS

Mobilité
DéFI Luxembourg tient à l’œil le nouveau plan de transport de la SNCB
Le mercredi 3 juin 2020

Le 11 avril dernier, lors d’un conseil des ministres électronique, le gouvernement fédéral adoptait le plan de transport 2020-2023 de la SNCB. Un plan très attendu en province de Luxembourg et dont on est encore loin de connaître tous les détails. 

« Si un renforcement de l’offre en semaine avait été annoncé lors de la présentation de juillet 2019, et nous ne pouvons que nous en réjouir, la situation de certaines relations le week-end devait encore être éclaircie », rappelle ainsi le président de DéFI Luxembourg, Jonathan Martin.

Il faut dire que les lacunes actuelles ne sont pas sans avoir un impact sur le tourisme en province de Luxembourg.

« Un train toutes les deux heures sur la très touristique ligne de l’Ourthe ou pour rejoindre la Gaume, cela continue de m’interpeller. Faut-il rappeler que le Luxembourg subit déjà les choix de la SNCB au niveau de l’offre « Discovery Combi » (anciennement B-Excursions) ?! Pourtant, le tourisme de proximité risque de s’imposer, durant un certain temps, comme l’alternative aux séjours à l’étranger. Et le Luxembourg est régulièrement cité comme destination privilégiée », martèle Jonathan Martin

Des lacunes qui ne sont pas non plus sans impacter la vie socio-culturelle des Luxembourgeois, estime DéFI Luxembourg, puisque la connexion entre les centres urbains de la province et avec des villes telles que Liège ou Dinant n’est pas facilitée.

Le 15 avril dernier, le président de DéFI Luxembourg, par ailleurs échevin du Tourisme à Libramont-Chevigny, décidait donc d’interpeller par écrit le ministre Bellot. Quelques jours plus tard, c’est la députée fédérale Sophie Rohonyi qui lui emboitait le pas. Les deux mandataires DéFI souhaitaient alors faire le point sur toute une série d’études concernant la circulation des trains durant le week-end et qui étaient annoncées comme en cours lors du roadshow de juillet :

• Circuler toutes les heures sur la relation IC33 Liers – Liège – Gouvy – Luxembourg
• Circuler toutes les heures sur la relation L10 Ciney – Libramont 
• Circuler toutes les heures sur la relation L15 Liers – Liège – Marloie
• Circuler le week-end entre Virton et Arlon
• Circuler toutes les heures sur la relation L13 Libramont – Virton (– Arlon)
• Circuler toutes les heures sur la relation L11 Namur – Dinant –  Bertrix – Libramont

DéFI réclame un débat parlementaire… et l’obtient !

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la réponse du ministre a laissé DéFI sans voix.

« Le ministre nous explique toutes les étapes par lesquelles le plan est passé et nous donne tout simplement rendez-vous en octobre, lors de nouveaux roadshows dans les provinces, pour en connaître les détails. En attendant, alors que nous avons la confirmation que les derniers arbitrages ont bien eu lieu, nous n’obtenons pas les réponses à nos questions. Les pouvoirs spéciaux auraient-ils fait oublier au ministre Bellot le rôle du Parlement ? On peut en tout cas se poser la question », estime Jonathan Martin.

La députée Rohonyi, sur proposition du président de DéFI Luxembourg, a donc écrit au président de la Commission Mobilité pour réclamer une présentation du plan et un débat parlementaire. C’était le 25 avril dernier.

« Il est nécessaire que la SNCB présente son plan en commission afin de répondre aux légitimes interrogations des parlementaires et des intérêts qu’ils représentent. Or, présenter ce plan en octobre, soit 2 mois avant son entrée en vigueur, ne laissera aucune possibilité de débat et donc d’ajustement dudit plan qui organisera l’entièreté de l’architecture du rail pour les 3 ans à venir », écrit Me Rohonyi à Jean-Marc Delizée.

Et la députée DéFI de rappeler le rôle qui est le sien.

« Afin de garantir un débat démocratique serein et efficace, je vous propose par conséquent de réunir une commission Mobilité sur cette question bien avant le mois d’octobre. Ainsi, nous pourrons exercer au mieux notre mission parlementaire et nous assurer de la qualité de ce nouveau plan de transport », conclut-elle.

Non sans mal, la demande de DéFI a été entendue puisque le président de la Commission a informé Sophie Rohonyi, juste avant le week-end, que des auditions sur le plan de transport auraient finalement lieu le 24 juin prochain. « Les préoccupations des Luxembourgeois y seront relayées », assurent Jonathan Martin et Sophie Rohonyi.

Dans la même rubrique
Daverdisse dans la Province du Luxembourg
Daverdisse dans la Province du Luxembourg
Arlon en Province du Luxembourg
Arlon en Province du Luxembourg
En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
Journée mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
Gaume enchanteresse !
Gaume enchanteresse !
Bastogne en Province du Luxembourg !
Bastogne en Province du Luxembourg !
« Le personnel soignant a fait preuve d’un dévouement sans faille tout au long de la crise. Pourtant, on sait à quel point il a été malmené ! »
Province de Luxembourg "Le personnel soignant a fait preuve d'un dévouement sans faille tout au long de la crise. Pourtant, on sait à quel point il a été malmené !"