ACTUALITÉS

Bien-être animal
DéFI exige plus de prévention et de suivi pour les auteurs de maltraitances animales
Chien maltraitance
Le mercredi 13 janvier 2021

En juin dernier, c’est avec horreur que DéFI apprenait le sort qui avait été réservé à Fiona, cette chienne retrouvée dans un état déplorable à Wavre dans le Brabant wallon. Heureusement, la jeune chienne a pu être sauvée in extremis et adoptée par le directeur du refuge Sans Collier à Perwez.

Formation et contrôle

Dans un premier temps, la Justice avait décidé, de façon incompréhensible, de classer le dossier sans suite. Mais, la Région Wallonne vient de prononcer sa sanction. L’auteur des maltraitances se voit interdire la détention d’animaux pendant 10 ans et se voit infliger une amende de 4.000 €.

Pour DéFI, et son groupe de travail sur le bien-être animal, ces situations ne peuvent plus se reproduire. DéFI Wallonie demande qu’une formation spécifique soit obligatoire pour toute personne déchue de son permis de détention d’animaux domestiques. Les propriétaires doivent comprendre qu’un animal est un être sensible dont les besoins doivent être respectés. 

S’il est possible de comprendre qu’il n’y ait pas d’interdiction définitive de détenir un animal à la première infraction, un suivi et surtout de la prévention doivent avoir lieu.
Contrairement à ce qui a parfois été écrit dans la presse, des contrôles peuvent être effectués par l’UBEA à tout moment. Cela signifie que si l’ancien propriétaire de Fiona adopte à nouveau un animal avant 10 ans ou après 10 ans, des contrôles sont susceptibles d’être effectués. Cependant, le nombre de cas de maltraitance est élevé et le service de l’UBEA est parfois débordé par le nombre de demandes de contrôle. DéFI demande donc à la Ministre d’allouer les moyens suffisants pour permettre un suivi de ces dossiers par le service d’inspection.

DéFI et le bien-être animal

DéFI a fait de la défense du bien-être animal un de ses fers de lance. C’est d’ailleurs un combat mené sur le terrain par Bernard Clerfayt, Ministre du Bien-être animal en Région bruxelloise et du député et vétérinaire, Jonathan de Patoul. Mais c’est également une compétence partagée par plusieurs de nos échevins en Wallonie et à Bruxelles : Mikhaël Jacquemain à Fleurus, Jonathan Martin à Libramont, Cédric Duquet à Floreffe, Florence Couldrey à Auderghem et Grégory Matgen à Woluwe-Saint-Lambert.

François De Smet et Sophie Rohonyi, députés fédéraux DéFI, ont également déposé une proposition de loi permettant aux associations de protection animale d’ester en justice. Bernard Clerfayt a quant à lui adressé un courrier au Ministre de la Justice afin que les Parquets traitent les dossiers de maltraitance animale de manière prioritaire. En outre, il a annoncé en commission Budget sa volonté de renforcer la lutte contre la maltraitance animale. « La vulnérabilité des animaux par rapport à l’homme nécessite qu’une réponse appropriée soit apportée afin d’assurer leur protection. Des réflexions sont en cours afin de renforcer la lutte contre la maltraitance animale et s’orientent vers des adaptations législatives, la sensibilisation et l’information du public ainsi que le renforcement du service d’inspection de Bruxelles Environnement. »

Pascal Goergen, Président de DéFI Wallonie rappelle quelques propositions positives de DéFI pour prévenir les maltraitances animales “Nous voulons accentuer la sensibilisation au respect animal dans les écoles comme l’a déjà fait notre échevin Jonathan Martin à Libramont, ou encore prévenir ce genre de situation par une meilleure information des personnes désireuses d’avoir un animal via par exemple la possibilités de chèque vétérinaire pour une visite gratuite pré-achat/adoption.”

DéFI reste attentif aux suites données par les autorités publiques dans les dossiers de maltraitance envers des animaux aussi bien à Bruxelles qu’en Wallonie et continuera, via l’action de ses mandataires, à accentuer la prévention.

Dans la même rubrique
AViQ : de l’exemplarité et de la transparence versus mauvaise gouvernance !
Wallonie AViQ : de l’exemplarité et de la transparence versus mauvaise gouvernance !
Blocus, session à distance, confinement… Courage les jeunes !
Fédération Wallonie-Bruxelles Blocus, session à distance, confinement… Courage les jeunes !
Les vœux de notre Président, François De Smet
Vers 2021 Les vœux de notre Président, François De Smet
Saveurs libramontoises, une marque-label pour renforcer le tourisme
Libramont-Chevigny Saveurs libramontoises, une marque-label pour renforcer le tourisme
Tarification kilométrique intelligente : oui, mais avec équité et bon sens s’il vous plaît !
Wallonie Tarification kilométrique intelligente : oui, mais avec équité et bon sens s’il vous plaît !
Deux échevins DéFI en Wallonie mis à l’honneur
J'aime ma commune Deux échevins DéFI en Wallonie mis à l’honneur