ACTUALITÉS

Tourisme
« Découvrons les beaux coins de Wallonie et visitons des sites peu connus de nos villes et villages »
défi touristique
Le jeudi 4 juin 2020

Le secteur du tourisme belge est gravement touché. L’impact probable de la pandémie de Covid-19 serait une baisse des arrivées de touristes internationaux de 20 à 30% en 2020. Des millions d’emplois risquent d’être détruits, en particulier au sein des PME, qui représentent environ 80% des sociétés dans le secteur du tourisme. Le plus important dans un premier temps est que l’Etat fédéral et le Gouvernement wallon puissent soutenir financièrement les opérateurs touristiques pour limiter la casse.

Rien n’est encore vraiment décidé au niveau de l’Union européenne. L’Espagne, l’Italie, la Croatie et la Grèce rouvrent leurs frontières. La France décidera en juin. Et les Belges ne sont pas les bienvenus partout. Les décisions de partir à l’étranger risquent de se prendre à la dernière minute. Partir à l’étranger sans être sûrs de pouvoir visiter, sans être sûrs de pouvoir profiter pleinement de ses vacances, c’est une décision difficile à prendre. En outre, le risque d’une 2ème vague est réel et devra demander de l’agilité au niveau des opérateurs touristiques.

Alors qu’actuellement le secteur touristique souffre beaucoup de la fermeture de tous ses opérateurs dont essentiellement du secteur Horeca, la crise que nous vivons, mais surtout les changements d’habitudes induits, deviendront peut-être dans un avenir très proche une réelle opportunité de développement. Ainsi, le confinement a déjà donné aux gens l’envie de redécouvrir ce qu’il y a autour de chez eux, beaucoup se sont mis à la randonnée, au vélo.

Au vu de toutes ces incertitudes liées aux vacances à l’étranger et au risque d’une 2 ème vague, beaucoup de Belges pourraient être incités à rester en Belgique. Le Belge, de nature prévoyante, et qui part en vacances voudra aussi avoir vraiment des garanties sur sa capacité à avoir accès aux soins, à vérifier que l’endroit où il va est bien préservé de la pandémie. A ce jour, les annulations de voyages à l’étranger s’accumulent.

La Wallonie, terre d’accueil. Une opportunité dès juin

La Wallonie est depuis toujours dépendante de sa clientèle belge (56% des nuitées totales) cela risque donc de s’accentuer et tant mieux ! Cette augmentation potentielle du tourisme des Belges en Wallonie cet été pourrait compenser la perte de touristes étrangers. Notre Wallonie est si belle, elle regorge de véritables joyaux naturels et patrimoniaux mais aussi de produits locaux qui méritent d’être découverts. Faire du tourisme en Wallonie permettra de soutenir les secteurs du tourisme et de l’Horeca mais aussi le commerce local.

La situation financière de beaucoup de Belges risque d’être difficile, mais le besoin de se détendre et de découvrir d’autres horizons sera vraiment nécessaire après cette période de confinement. Voyager en Wallonie est moins onéreux et moins risqué que de partir loin.

Pascal Goergen, Président de DéFI Wallonie, souhaite faire un appel clairs aux Belges. « Après avoir répété encore et encore « Restez chez vous ! », nous vous disons aujourd’hui « Voyageons chez nous et découvrons les beaux coins de Wallonie ». Les plans de relance à coups de millions sont une chose, mais la vraie reprise du secteur touristique et de l’horeca viendra des clients. C’est ce que nous encourageons à faire avec notre initiative «Voyagez en Wallonie pour les Wallons et les Bruxellois, Kom en ontdek Wallonië pour les néerlandophones ».

« Nous irons tous passer nos vacances en Wallonie »

Concrètement, DéFI Wallonie veut aller plus loin et proposer une page sur les réseaux sociaux pour présenter les plus beaux endroits à découvrir en Wallonie. En effet, les élus communaux connaissent bien leur commune, les militants également car ils vont souvent à la rencontre de leurs concitoyens aux quatre coins de leur localité. Chaque autochtone ou visiteur pourra faire ses recommandations pour les restaurants, les endroits sympas pour
boire un verre, faire connaitre des évènements culturels ou le folklore local. Chaque citoyen pourra ainsi participer à ce beau projet de promotion de notre région, de nos villes, de nos villages et campagnes wallonnes. C’est toute une économie locale qui pourra être revitalisée par ce projet de participation citoyenne qui fait partie de l’ADN de DéFI.

Chaque jour, un endroit, une commune, un site sera présenté sur la page « Les défis touristiques de Wallonie » et ce, dès le 1er juin.

Dans la même rubrique
Daverdisse dans la Province du Luxembourg
Daverdisse dans la Province du Luxembourg
Arlon en Province du Luxembourg
Arlon en Province du Luxembourg
En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
Journée mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
Gaume enchanteresse !
Gaume enchanteresse !
Bastogne en Province du Luxembourg !
Bastogne en Province du Luxembourg !
« Le personnel soignant a fait preuve d’un dévouement sans faille tout au long de la crise. Pourtant, on sait à quel point il a été malmené ! »
Province de Luxembourg "Le personnel soignant a fait preuve d'un dévouement sans faille tout au long de la crise. Pourtant, on sait à quel point il a été malmené !"